Mon cheminement

Je demande la lune

J’ai été élevée dans l’idée que la vie est difficile, et qu’une existence digne et respectable ne peut qu’être bâtie sur le ciment d’un travail laborieux. Mais voilà que cette autre croyance germe en moi. Et si la vie pouvait être facile et légère ? Et si la cigale pouvait s’éclater l’été sans mendier sa croûte en hiver ?

Je nourris cette nouvelle et timide ambition d’être (bien) payée pour faire ce que j’aime et me passionne, voire ce qui m’amuse. Oui, je veux être payé pour m’éclater. Oui, je peux être bien payé pour m’éclater. Ce qui amène fréquemment cette question, qu’est ce qui m’éclate ?

J’aime être entouré de livres. Les livres m’apaisent. Et j’aime lire. Profondément.

J’aime prendre mes pieds en photo, de préférence quand ils sont pédicurés et plein de sable ou s’ils foulent une vue scénique.

J’aime écrire, sur un ton simple et léger, à mon rythme, et uniquement sur des sujets qui m’inspirent. Mon écriture, mon espace de liberté absolue.

J’aime acheter de gros colliers colorés et originaux que je porte rarement. Forcément, vu que je n’ai quasi-jamais avec quoi les mettre.

J’aime voyager, virtuellement, mais surtout en vrai. De préférence à la vitesse d’escargot et en mode pas trop connectée, pour laisser mon esprit flâner.

J’aime boire du vin avec mes copines en refaisant le monde. Un monde qui se recrée obligatoirement sur le mode « i love you all ». La bière au comptoir en compagnie d’un pote passe très bien aussi.

J’aime la musique live. De préférence, baskets aux pieds et bière en main, tout en sautillant en compagnie de ma chouette amie.

J’aime la bière. Au grand dam de mon côlon qui ne partage pas trop cette passion.

J’aime me chercher et pister mes nœuds, blocages et conditionnements à travers des stages « perchés ».

Depuis tout récemment, je ne déteste plus ma voix. Il parait qu’elle est même sexy au téléphone. J’ai même fait un essai de cours de théâtre où je me suis surprise à vibrer en lisant un texte. Le prof m’a même demandé de le relire une deuxième fois, car « j’étais dedans ». J’ai adoré ce moment.

Voilà la liste du moment. Si vous avez une piste, vous serez chou de m’envoyer un mail sur jailedroitdedemanderlalune@pataterêveuse.com.

4 commentaires sur “Je demande la lune

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s